top of page

L’amour oral (comme on dit au Québec askip !)

Dans notre culture, nous sommes persuadés que les organes génitaux sont sales !

Pourtant… Si nous regardons les nourrissons, nous constaterons qu’ils n’éprouvent aucun dégout à jouer avec leurs excréments ! Ce sont les parents plutôt qui leur enseignent que « pipi et caca » est sale et ne doit pas être touché. C’est donc logique de penser que toute la zone d’où sortent ces choses « sales » soit catégorisée de sale également.


Notre société est également plutôt intolérante aux odeurs corporelles. Les individus sont hyper sensibles, les publicités font tout ce qu’elles peuvent pour nous faire intégrer l’idée qu’il faut éradiquer la moindre odeur corporelle ! A présent, les sexes doivent sentir la rose ! Pourtant… Dans la réalité, il n’est juste pas possible de complètement supprimer toute odeur naturelle !


De plus… Il existe souvent également un dégoût pour le sperme et la lubrification féminine.

Il est donc temps de revenir à quelques fondamentaux biologiques : sachez que les sexes humains sont bien moins sales que les mains déjà ! Nos mains contiennent des germes et pourtant, cela n’en empêche pas certains de se mettre les doigts à la bouche. En comparaison, la lubrification féminine, biologiquement, est plus « pure » que la salive. Donc, chez une personne en bonne santé, avec une bonne hygiène, son sexe sera largement plus « propre » que ses mains ou sa bouche.


Cependant attention, vous avez le droit d’aimer ou de ne pas aimer les goûts et odeurs des organes génitaux ! Mais simplement, ce dégout est plutôt lié à un apprentissage qu’à quelque chose d’inné ! Le dégoût se réfère à des matières en putréfaction par exemple, afin de ne pas nous intoxiquer, c’est inné… Sachant que le sperme ou la lubrification féminine sont totalement comestibles, leur dégout n’est donc simplement pas naturel.


Certains de nos préjugés n’ont donc pas de véritables fondements. Alors réfléchissez à la question et découvrez ensuite, à votre rythme, si vous le sentez, les plaisirs de l’amour oral !

Source – Dieu aime le sexe, Pascal de Sutter et Julie du Chemin


1. Ne vous forcez jamais à une pratique sexuelle qui vous déplaît. Ne forcez jamais votre partenaire à faire quelque chose qui lui déplaît sexuellement.

2. Demandez-vous ce qui vous déplaît dans le cunnilingus ou la fellation. Il est fort probable que ce soit lié à des préjugés ou à des expériences négatives. Cela peut évoluer avec le temps. Les goûts et les dégoûts changent avec les années et les nouvelles expériences.

3. Cherchez à créer de nouvelles empreintes positives. Ne vous forcez jamais, mais allez un peu au-delà de vos premières appréhensions. Commencez par petites étapes.

4. Cherchez la nouveauté et la variété. Evitez de reproduire les mêmes gestes à chaque fois.

5. Prenez le temps de regarder le sexe de l’autre comme si c’était la première fois. Emerveillez-vous de sa texture, de sa couleur, de son parfum, de sa chaleur, de son gout.

6. En prenant le sexe de l’autre avec votre bouche, percevez l’acte d’amour et de confiance qu’il implique, car notre sexe est souvent la partie la plus intime de nous, l’offrir à la bouche d’un autre est un acte symbolique très fort entre deux amants.

13 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comentarios


bottom of page