top of page

Les distorsions cognitives

Une distorsion cognitive est une forme de pensée automatique négative, avec des croyances irrationnelles, des attentes non réalistes, une attitude rigide ou la présence d’images négatives. Ce type de pensée se retrouve généralement à la base de nos problèmes psychologiques, sexuels et conjugaux.


Dans le couple, ces distorsions peuvent nous rendre méfiants envers notre partenaire, on suppose que ses intentions ne sont pas amicales.


Ces pensées négatives trouvent leur source dans des expériences vécues trop tôt dans notre vie, dans l’éducation reçue, dans les attitudes parentales, dans les stéréotypes sociaux et culturels etc…


Ces pensées, croyances, attitudes peuvent affecter de nombreuses facettes de notre vie et impacter négativement la qualité de nos relations. Surtout que ces distorsions se manifestent sans qu’on le veuille, comme un réflexe dans notre manière de penser ou de voir les situations.


La distorsion cognitive repose sur ce que l’on appelle des schèmes de pensées, qui sont des croyances profondes qui vont déteindre sur notre façon de percevoir les gens et les situations autour de nous. Ces schèmes sont accompagnés de distorsions perceptuelles : si l’on a des schèmes de méfiance vis-à-vis des gens par exemple, lorsqu’une personne va manifester des comportements positifs nous allons déformer la perception de la situation en nous disant qu’elle agit de cette façon pour nous manipuler.


Ce type de langage interne qui déforme la réalité tend surtout à être négatif et a souvent comme conséquence de nous dévaluer ou de déprécier notre partenaire.


Nous avons tous notre propre langage interne et c’est ce qui déterminera et influencera nos sentiments et comportements.


En devenant plus conscient de vos propres pensées automatiques négatives et en comprenant l’impact destructeur de votre dialogue interne, vous pourrez apprendre à vous libérer de vos modes de pensées rigides et défaitistes, afin d’améliorer la qualité de votre vie de couple. Vous découvrirez ci-dessous plusieurs exemples de distorsions cognitives fréquentes.


En thérapie, il est très fréquent de travailler sur vos distorsions cognitives. Nous déterminons l’ensemble de vos pensées négatives et travaillons à modifier vos comportements afin qu’ils soient le plus appropriés.


 

« Il faut que… »

Les personnes entretenant ce genre de pensées sont convaincues qu’il n’y a qu’une bonne façon de voir les choses et d’agir. Elles ont généralement des attitudes assez extrêmes et des croyances très rigide sur la manière dont la vie doit être vécue et sur la façon dont les gens doivent agir.

Attention au niveau de la sexualité… Car les personnes qui adoptent ce type de pensées ont généralement des exigences élevées dans ce domaine qui entraineront alors des anxiétés de performance qui nuiront considérablement aux réactions sexuelles.


« Tout ou rien »

Ces personnes pensent que tout dans la vie doit être parfait, à tous les niveaux. Elles voient alors les choses comme parfaites ou très mauvaise. De cette façon, elles ont tendance plus facilement à se dévaluer ou à rejeter les autres lorsqu’elles notent des imperfections.


Le perfectionnisme

Ces individus pensent que pour être aimés, ils doivent être parfaits et ne montrer aucun signe de faiblesse.


La généralisation

Ces personnes ont vécu quelques expériences négatives et pensent alors que par la suite les choses se dérouleront toujours de cette façon.


Les pensées catastrophiques

Ces personnes font un drame pour tout. Elles pensent que tout va mal se passer et que chaque bonne chose se finira mal. Elles n’arrivent alors pas à profiter de l’instant présent car elles anticipent toujours des scénarios catastrophiques.


La minimisation

Ces individus ont tendance à réduire l’estime qu’ils ont d’eux-mêmes et des autres. Ils minimisent aussi des faits importants qui peuvent être pourtant positifs, mais également les mauvaises attitudes. De plus, ils peuvent ne pas assumer leur responsabilité dans la prise d’une mauvaise décision.


La maximisation

A l’inverse ici, ces individus vont amplifier un détail et lui donner beaucoup plus d’importance qu’il n’en a. Ils vont percevoir une situation dans l’ensemble positive comme négative car ils accordent trop d’importance à un petit détail qui sera moins positif et vont l’amplifier au point de croire que l’ensemble de la situation est négatif.


Lire les pensées de l’autre

L’individu tire des conclusions sur ce que l’autre pense sans prendre la peine de vérifier. De la même façon, il estime que son partenaire devrait savoir ce qu’il pense sans avoir besoin de lui dire.


Le raisonnement émotif

Ces individus pensent en fonction de leurs émotions, sans examiner ce qui arrive rationnellement. Par exemple, ils se sentent coupable, ne se sentent pas corrects et concluent alors qu’ils sont des mauvaises personnes.

0 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page