top of page

Comment parler de sexe aux enfants ?

Parler de sexualité avec ses enfants est toujours un sujet que l’on appréhende ! On ne sait pas s’il est trop tôt, trop tard, quoi dire, comment le dire… Alors essayons d’y voir un petit peu plus clair !


Au cours de son développement, l’enfant va découvrir son corps, et généralement, il le découvre en jouant ! La partie qui va l’intriguer le plus sera ses parties intimes ! En effet, ce sont les seules parties de son corps qu’il ne verra qu’à deux moments : au moment du bain ou aux toilettes. Vous l’observerez certainement jouer avec quand il prend son bain d’ailleurs.

Sa curiosité pourra même le pousser à montrer ses parties intimes aux autres, à comparer, et c’est ici que les parents s’inquiètent généralement ! Les jeunes enfants, comme indiqué précédemment, sont curieux, ils vont alors se comparer, découvrir leur singularité, leur différence… Et il n’y a rien de plus normal et de sain pour des enfants de cet âge ; quand ces moments sont vécus de façon appropriée entre enfants du même âge sans contrainte ni manipulation évidemment !


C’est ici qu’il faut communiquer avec son enfant : en lui expliquant que ce type de comportement ne peut pas se faire n’importe où par exemple. Il est important de discuter avec lui afin de s’avoir ce qu’il ressent à ce sujet : de la joie ? de la peur ? de la gêne ? un sentiment de défi ? simplement de la curiosité ? de la honte ?


Faire exprimer son enfant au sujet de situations liées à la sexualité est extrêmement important afin qu’il ne garde rien enfoui en lui. Le jugement, la censure ou le silence du parent peut laisser des traces dans la psyché de l’enfant, et donc plus tard, de l’adulte, ce qui peut avoir des conséquences très délétères dans la construction de l’individu.

Un enfant qui ne se sent pas jugé, qui se sent à l’aise et accueilli dans ses émotions, s’ouvrira à son parent. Mais faut-il encore que ce parent là se sente à l’aise dans son propre corps et sa propre sexualité. C’est important que votre enfant puisse se sentir libre de vous poser des questions à ce sujet, sachant qu’il y aura diverses périodes pour parler de ça ! A la puberté par exemple, quand le corps se transforme, quand les premières menstruations arrivent chez les filles. Les enfants aiment qu’on leur parle avec authenticité, avec des mots qui seront adaptés à leur âge évidemment, mais sans mensonges : oubliez la cigogne, les roses, les choux…


Ne culpabilisez pas votre enfant et n’évitez pas ces questions. Celles-ci seront parfois gênantes, embarrassantes, et vous pourrez lui indiquer que cette question est d’ailleurs un peu gênante ! Mais il est important de lui répondre, dans la limite de la question posée : inutile de rajouter des explications qu’il n’aurait pas demandé.

1 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page