Les troubles du désir sexuel

Le désir est un des thèmes abordés en thérapie de couple. En effet, il arrive que le désir ne soit pas le même entre les deux partenaires et par conséquence, provoque des conflits dans le couple, souvent par manque de communication (on y revient !).

Le trouble du désir sexuel peut se nommer également désir sexuel hypoactif. Il est une déficience persistante ou répétée du désir de s’engager dans une activité sexuelle ou une absence de pensées ou de fantasmes érotiques.

Dans ce cas, lorsque la stimulation sexuelle est acceptée, cela déclenche des réactions organiques normales, mas le plaisir physique qui en découle est limité et de courte durée.

Le trouble se manifeste par la rareté des activités sexuelles, une absence de désir pour ces activités, peu ou pas de rêves érotiques ou de fantasme, le désir de séduction ou d’avoir des relations sexuelles est nul ou presque. L’individu est indifférent aux avances de son partenaire et a peu d’intérêt pour les caresses sensuelles, les préliminaires et les caresses sexuelles.

Un simple mot, un geste déplacé ou une quelconque distraction peut suffire à éteindre la flamme qui a du mal à s’allumer.

Le partenaire qui a une libido régulière peut avoir du mal à comprendre l’autre. Mais attention, les besoins sexuels ne sont pas les mêmes pour tous ! Certaines personnes peuvent avoir une très faible libido et ne pas en souffrir.

Certains optent même pour le célibat et une vie sans sexualité : c’est ce que l’on nomme l’asexualité, qui n’est pas un trouble, mais un choix de vie qui ne fait pas souffrir l’individu.

Les troubles du désir se déclinent de différentes façons : on retrouve l’inhibition du désir, l’absence de désir, l’aversion sexuelle ou le désir sexuel hyperactif.

Les différents troubles du désir

Inhibition du désir

Répression d’un désir à la suite d’un blocage.

Absence de désir

Se rattache à un vide, à une indifférence totale et réelle concernant toute idée concernant la sexualité.

Aversion sexuelle

Ou, phobie sexuelle, est une forme plus grave des troubles du désir.

Aversion extrême, persistante ou répétée, empêchant tout contact sexuel avec un partenaire.

L’individu éprouve un manque de désir sexuel mais manifeste aussi un sentiment de révolte ou de répulsion à l’égard de la sexualité.

Il ressent une peur irrationnelle des activités sexuelles au point d’en fuir l’idée.

2 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout