L'orgasme

Orgasme vient du grec orgân signifiant « bouillonner d’ardeur ».

Phénomène universel et pourtant peu compris par les chercheurs, je vais développer ici les particularités de l’orgasme.

L’expérience de l’orgasme

L’orgasme est composé de réactions physiologiques dont la réponse orgasmique est assez semblable pour les hommes et les femmes, mais leur intensité peut varier. Il y aurait plus de différences entre les individus, qu’entre les femmes et les hommes.

L’orgasme féminin semble plus intense car celle-ci a tendance à vivre une sexualité basée davantage sur l’intimité affective et l’abandon de soi, de plus, elle est capable de connaitre de multi orgasme.

L’expérience de l’orgasme varie en fonction de l’état psychique et physique de l’individu mais également en fonction de la relation avec le partenaire.

La culpabilité, la gêne, la méfiance, une mauvaise estime de soi, la personnalité etc… peuvent être des facteurs susceptibles d’influencer la qualité du plaisir sexuel ressenti.

L’orgasme nocturne

Il arrive que l’orgasme se produise durant le sommeil, sans aucune stimulation volontaire directe !

Il arrive aux femmes comme aux hommes, mais il est plus fréquent chez les hommes. Cela s’explique par le fait de l’emplacement des organes sexuels masculines, plus susceptible que ceux de la femme, d’être indirectement stimulés par les draps ou tissus durant le sommeil.

Ils peuvent aussi passer inaperçu chez la femme car, effectivement chez l’homme, celui-ci se réveille généralement à cause de son éjaculation, ce n’est pas le cas chez la femme durant son sommeil.

Ce type d’orgasme arrive tout au long de la vie mais sont plus présents durant l’adolescence pour les garçons et à la quarantaine pour les femmes. Ils peuvent être accompagnés de rêves érotiques, mais ce n’est pas toujours le cas.

Ces orgasmes nocturnes auraient comme fonction de compenser les tensions sexuelles, ou autres, non résolues.

La simulation

Pour rassurer ou encourager son conjoint, certaines femmes peuvent simuler leur orgasme. En faisant cela, elles veulent souvent éviter l’impatience ou la colère de leur conjoint et pensent s’aider dans leur relation en attendant le jour où elles pourront jouir au même moment que leur partenaire.

Seulement, la simulation n’aide en rien l’épanouissement de sa sexualité, bien au contraire, car on envoi un message erroné à son partenaire et on court le risque de se positionner dans un cercle vicieux dont il sera difficile de sortir.

De récentes études ont démontré que l’orgasme procurait certains nombres de bénéfices pour la santé (Hock, 2012).

La santé en général

Connaitre un orgasme ou deux par semaine renforcerait la capacité du système immunitaire à résister à la grippe et à certains autres virus.

En ces temps de pandémie… Il serait judicieux de tenter l’expérience !

Soulagement de la douleur

Certaines femmes témoignent qu’un orgasme aiderait à soulager les crampes menstruelles et à augmenter la tolérance à la douleur en général.

Taux de cancer plus faible

Les hommes qui auraient plus de cinq éjaculations par semaine durant leur vingtaine auraient, plus tard, un taux de cancer de la prostate significativement plus faible.

Amélioration de l’humeur

L’orgasme augmente la production d’œstrogènes et d’endorphines qui tendent à améliorer l’humeur et à combattre la dépression chez la femme.

Prolongement de la vie

Les hommes qui auraient deux orgasmes ou plus par semaine auraient significativement plus de chances de vivre plus longtemps que ceux qui en ont moins.

Sentiments d’attachement, d’amour et de sécurité

La production d’ocytocine, l’hormone de l’attachement et des sentiments d’amour, de confiance et de sécurité, est multipliée par cinq durant l’orgasme.

Moins de maladies cardiaques

Les hommes qui expérimenteraient au moins trois orgasmes par semaine courraient 50% de moins de risques de mourir d’une maladie cardiaque.

Meilleure qualité du sommeil

La dopamine libérée pendant un orgasme déclenche une réduction de stress et facilite le sommeil.

Apparence plus jeune

Les personnes étant dans une relation amoureuse et qui auraient des orgasmes fréquents sont réputés pour paraitre plus jeunes que celles qui sont moins actives sexuellement.

1 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout