Les habiletés relationnelles

Les habiletés relationnelles sont des outils nécessaires afin d’évoluer dans nos relations, amoureuses, mais également amicales, professionnelles… Elles sont en liens avec nos habilités émotionnelles, comportementales et notre façon de communiquer avec autrui.


Je vous invite à découvrir l’empathie, l’ouverture, l’affirmation de soi et le positivisme afin de les adopter dans votre quotidien (si ce n’est pas déjà fait !).

 

L’empathie


L’empathie est à la base de l’altruisme. Elle est la capacité que possède une personne de se mettre à la place de l’autre et de ressentir ce qu’il ressent.

C’est une des habiletés les moins facile à développer au sein du couple car, il est difficile de ne pas prendre de façon personnelle des reproches, de la colère, de la tristesse qui provient de l’autre. Les couples malheureux n’y arrivent pas en effet, et prennent pour eux toute émotion transmise par l’autre partenaire.

Dans un couple heureux, les partenaires connaissent et acceptent les sensibilités de chaque partenaire et comprennent qu’ils ne sont pas forcément ciblés par l’émotion de leur partenaire.


L’ouverture


Afin qu’une relation dure, il est nécessaire de s’ouvrir, de prendre le risque que l’autre nous connaisse tel que nous sommes. Un couple doit se baser sur la réalité des deux partenaires.

Osez montrer votre vulnérabilité, votre sensibilité, vos rêves, vos espoirs… Mais aussi, et surtout, vos craintes, vos fragilités.

Lorsque l’un s’ouvre, l’autre s’ouvre généralement aussi et c’est là qu’une véritable complicité se construit.

L’ouverture à l’autre nécessite un véritable lâcher prise et un dépassement de la peur jugement.

Cependant, attention, l’ouverture ne veut pas dire : tout dire ! Chacun a droit à sa vie privée, tant qu’elle respecte le couple.


L’affirmation de soi


L’affirmation de soi implique plusieurs éléments : la confiance en soi (repose sur le regard posé sur soi-même, ne dépend pas du regard de l’autre), l’estime de soi (vous partez du principe que vous êtes une personne valable, qui a le droit de profiter de la vie) et la conscience de soi (se développe à partir des expériences qui vous renseignez sur vos forces et faiblesses).

Lorsque vous vous affirmez, vous êtes capable de confrontation lorsque la situation l’exige afin de faire respecter vos droits, et vous vous sentez libre de vous exprimer, même si vous n’êtes pas approuvé par autrui. Vous vous exprimez en « je » et non en « tu » ou « on ». Vous savez rester calme et prenez le temps de respirer afin de garder le contrôle de vos pensées et sentiments.

Dans un couple malheureux, les partenaires vont s’exprimer de façon agressive. Le plus timide des deux adoptera une position passive face à la colère de son partenaire afin de se protéger, perdant petit à petit sa confiance et son estime de soi.

Il est donc très important de ne jamais oublier la notion de respect entre les deux partenaires et d’oser s’affirmer en tant qu’individu à part entière.


Le positivisme


Des études ont montré que les couples heureux utilisaient au moins 5 fois plus de paroles et comportements positifs dans leurs discussions que les couples malheureux.

Ils s’expriment de l’affection, font de l’humour, valorisent leur conjoint, le touchent… Tandis que les couples malheureux seront plutôt dans le registre de la menace, du chantage, du contrôle, de la critique

Il est nécessaire de savoir transformer notre négativité en positivisme.

Dans le positivisme, les individus sont gentils, mais surtout vrais. Ils sont attentifs aux autres et critiquent peu, ou pas, leur partenaire. Ils vont plutôt chercher à comprendre les raisons d’un comportement plutôt que de blâmer.

2 vues0 commentaire