top of page

Confort ou courage ?

Notre zone de confort nous est très chère, on s’y sent bien, on s’y sent en sécurité, mais on y stagne pas mal aussi ! Afin de rester vivant, il faudrait choisir le courage plutôt que le confort ! Cela nous permet d’évoluer, de relever des défis ! On ne reste alors pas coincé en pensant avoir trouvé la vie rêvée alors que nous sommes simplement en train de stagner !


L’idée n’est pas non plus de se retrouver débordé avec des objectifs de vie irréalistes ! Pour cela, il est important de se montrer sélectif dans ses engagements : relever des défis qui vous correspondent et qui sont en liens avec vos valeurs profondes !


Pour s’épanouir, il faut donc être ouvert à l’inconnu, voire même à l’inconfortable ! C’est en s’appuyant sur ses émotions inconfortables que l’on en tire des apprentissages d’ailleurs !


Afin de décoller, demandez vous si cela va vous permettre de vous rapprocher de la personne que vous avez envie d’être ? Vous devrez faire preuve de bon sens et savoir si vous serez capable de tenir seulement jusqu’au lendemain ou bien plus longtemps !

Le choix réaliste sera celui qui sera approprié par rapport à vos contraintes à court terme, mais qui vous rapprocheront aussi de la vie que vous désirez vivre à long terme.


Alors comment savoir si vous devriez revoir vos objectifs ?


Dubner (un économiste !) parle des coûts irrécupérables et des coûts de renoncement.

Les coûts irrécupérables désignent vos investissements (temps, énergie, argent) que vous avez déjà placés dans votre objectif et qui expliquent que vous avez des réticences à abandonner.

Les coûts de renoncement correspondent à ce à quoi vous renoncez en persistant dans le choix que vous avez fait. En effet, chaque minute supplémentaire consacrée à cet objectif ne pourront pas être investis dans un autre objectif qui pourrait être plus satisfaisant.

Si vous prenez du recul et que vous cessez de vous tracasser au sujet des coûts irrécupérables, vous pourrez alors mieux évaluer si cela vaut la peine de s’investir encore plus dans cet objectif-là.


Accueillez vos émotions, prenez du recul et continuez à avancer afin de découvrir et de poursuivre dans la voie de vos valeurs et objectifs importants, pour vous.


Alors ? Prêt(e) à choisir la voie du courage ?


 

Vous avez du mal à savoir si vous devriez persévérer ou abandonner ? Posez vous les questions suivantes :


- Globalement, est ce que ce que je fais m’apporte de la joie ou de la satisfaction ?

- Cela reflète-t-il ce qui est important à mes yeux/mes valeurs ?

- Est-ce que cela met à profit mes points forts ?

- Si je suis vraiment honnête envers moi-même, est-ce que je crois sincèrement que je (ou cette situation) peux réussir ?

- A quelles opportunités vais-je renoncer en persévérant ?

- Suis-je tenace ou stupide ?

4 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

コメント


bottom of page