top of page

La loyauté familiale

Le concept de loyauté familiale a été développé par Ivan Boszormenyi-Nagy puis repris par la suite par Anne Ancelin Schützenberger.


Chaque individu va hériter d’une loyauté envers sa famille. Ceci se passe consciemment.

Le système de l’individu s’équilibre à partir du respect de cette loyauté envers les uns et les autres (au sujet des valeurs matérielles et affectives, morales, spirituelles…).


L’harmonie règnera tant que tout le monde respectera cette loyauté. Seulement, des dysfonctionnements pourront se manifester si entrent en jeu des dettes ou des trahisons, des injustices, des déséquilibres (échecs, accidents, maladies…).


Lorsque ce type d’évènement arrive, on a l’impression de vivre une vengeance invisible, alors qu’il s’agit d’une injustice réelle, mais qui remonte à des générations antérieures, passée d’un inconscient individuel à un inconscient familial.


Cette loyauté invisible va amener l’individu à devoir rétablir l’équilibre et à réparer les torts subis par les générations antérieures. Il va présenter généralement les mêmes difficultés dans la vie, il va donner l’impression de se battre en permanence contre des éléments hostiles venant de l’extérieur. Mais en réalité, c’est souvent l’histoire familiale qui l’empêche d’avancer.


La loyauté invisible va passer de générations en générations, se manifestant par des comportements incohérents, des échecs, des accidents, tout ce type de phénomènes cherchant à équilibrer une injustice.


0 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page