top of page

Les cuirasses caractérielles

Ce terme a été utilisé par Wilhelm Reich, psychiatre et psychanalyste. Il désigne l’effet des émotions, des expériences, des traumatismes, de nos inhibitions psychiques qui sont matérialisées dans le corps sous forme de tensions, blocages, qui s’inscrivent à différents âges au niveau des yeux, du cou, de la bouche, du thorax etc… Elles sont comme des murailles qui nous bloquent, qui nous empêchent d’avoir un rapport sain et libéré avec notre monde intérieur et réfrènent alors notre expression spontanée.


Ce terme de cuirasses peut être rapprochés de celui des « schémas », que j’aborde au sein de la thérapie des schémas justement, car, l’idée est que l’individu développe des schémas de comportement et des défenses émotionnelles en réponse aux expériences vécues durant leur vie. Ces fameux schémas peuvent être décrits comme des cuirasses donc car ils agissent comme des protections physiques et émotionnelles empêchant les émotions et sensations de remonter à la surface.


Reich a identifié diverses cuirasses caractérielles que vous pourrez découvrir plus bas.


En travaillant sur ces cuirasses caractérielles en thérapie, l’idée sera de chercher à libérer ces émotions refoulées et les tensions afin de permettre à l’individu de mieux comprendre et vivre ses émotions.


La cuirasse musculaire : Elle concerne les tensions musculaires excessives et les contractions musculaires chroniques qui se forment en réponse à la répression des émotions et des pulsions sexuelles. Reich pensait que cette cuirasse pouvait se former dès l’enfance en réponse à des messages sociaux répressifs concernant la sexualité.


La cuirasse oculaire : Elle concerne les tensions au niveau des yeux et du visage, résultant d’une répression des émotions liées à la peur, la colère, et d’autres sentiments vécus dans l’enfance. Elle peut se manifester par une rigidité du regard, une tendance à éviter le contact visuel, ou des problèmes oculaires (strabisme, myopie…). Son expression cache une terreur, une panique, une angoisse, un vide, une incapacité à pleurer.


La cuirasse orale : Elle concerne les problèmes de bouche, mâchoire et gorge. Elle est associée à la répression des émotions et des besoins liés à l’alimentation, la sécurité et la satisfaction. Les individus ayant une cuirasse orale peuvent développer des habitudes alimentaires compulsives, des problèmes de dépendance.


La cuirasse thoracique : Elle concerne la région du thorax et du cœur. Elle se forme en réponse à la répression des émotions liées à l’amour, la peine, la tristesse et d’autres sentiments profonds. Les individus ayant une cuirasse thoracique peuvent rencontrer des difficultés à exprimer leurs émotions et à établir des liens affectifs profonds.


La cuirasse abdominale : Elle concerne les tensions situées dans la région abdominale. Elle résulte de la répression des émotions liées à la sexualité, la colère et la créativité. Les personnes ayant une cuirasse abdominale peuvent présenter des problèmes digestifs, des tensions abdominales et des blocages émotionnels.


La cuirasse du cou : Elle concerne les muscles profonds du cou et de la langue. Elle exprime la retenue des émotions, des pleurs, de la colère et le réflexe « d’avaler son émotion ».


« Nous sommes tous plus ou moins prisonniers de nos peurs, de nos pulsions, de notre caractère, de nos habitudes, de nos émotions. La plupart de nos actions et de nos choix sont mus par ces tendances qui nous dominent. Esclaves de nous-mêmes, nous sommes les seuls à pouvoir nous libérer de cette prison intérieure », Frédéric Lenoir

0 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comentarios


bottom of page