top of page

Les états limites

Entre la névrose et la psychose, se situe l’état limite. Il se distingue de la psychose car l’individu va garder le contact avec la réalité. Ce serait un état provisoire où la psychose est dépassée, et la névrose pas encore atteinte.


L’individu vit dans une angoisse permanente, il a des phobies, des idées obsédantes, des hallucinations sensorielles, une peur de la maladie… Il est dans un état de dépression permanente, empli d’un sentiment de vide et d’ennui. Il peut connaitre des conduites sexuelles chaotiques.


On observe une profonde faille narcissique chez l’individu état-limite. Sa vie affective est superficielle, il a besoin d’être admiré et méprise l’autre, il l’exploite, c’est un objet. Sa faille produit chez lui une insécurité intérieure. Il n’est jamais satisfait par autrui car il n’est pas à la hauteur de son idéalisation. Il ressent un vide intérieur dont il a horreur, donc c’est pour cela qu’il ne se détache pas de son objet, il en est dépendant afin de ne pas se retrouver dans le vide. Autrui n’est jamais à la bonne distance, s’il s’approche il est trop près, s’il s’éloigne, il est trop loin.


L’individu peut avoir de nombreuses conduites autodestructrices. Dans l’automutilation, le but est de ressentir la douleur du corps qui permettra de donner la limite de la psyché. La douleur donne une limite au sentiment d’exister et fait taire l’angoisse.

2 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Commentaires


bottom of page