La souffrance au travail

L’épuisement professionnel, plus connu sous le nom de « Burn Out » est l’une des conséquences de la souffrance au travail.

Les facteurs de risques du burn-out sont des attentes élevées à l’égard de soi-même, des attentes élevées des autres, la mauvaise perception que l’on a, ou que notre supérieur a, quant à ce qu’est un bon travail, un faible sentiment d’appartenance et un mauvais environnement de travail.

Les conséquences sont l’épuisement professionnel qui, au-delà du travail, peut avoir des répercussions sur toutes les sphères de la vie et glisser vers de la dépression ou à l’extrême, des pensées suicidaires.

Les symptômes du Burn-out peuvent être de trois types : physiques (problèmes cardio vasculaire, allergies, problèmes de peau, migraines…), psychologiques (dépression, anxiété, ennui, frustration, irritabilité, isolement…) et comportementaux (agressivité, abus d’alcool ou de drogues, troubles alimentaires, absentéisme au travail, décision de quitter l’emploi…).


Afin de pallier à cet événement stressant, je vous propose quelques clés afin de prendre soin de vous.

Cela peut paraître évident, mais vous devez améliorer votre hygiène de vie : vous reposer et dormir suffisamment, manger équilibrer. La caféine, le tabac et l’alcool calment votre stress à court terme, mais ils renforcent votre angoisse à moyen terme, évitez-les ! Profitez des moments en dehors de votre lieu de travail auprès de votre famille ou de vos amis, sortez, mangez, aérez-vous l’esprit.

Prenez du temps pour vous : cela est primordial ! Vous pouvez pratiquer un sport que vous aimez, vous détendre avec des promenades, de la lecture, … L’important est de trouver des centres d’intérêts en dehors de votre travail.

Reconnaissez les signes : Comme vous avez pu le voir plus haut, le burn-out peut se manifester sous différentes formes, vous ne devez pas nier ou minimiser ces signes qui représentent votre niveau de stress. Il ne faut surtout pas hésiter à en parler à vos proches : ne gardez jamais pour vous votre stress.


Avant d’en arriver à un épuisement professionnel, vous devez rester attentif à votre environnement de travail et savoir identifier la source de votre stress : avez-vous une surcharge de travail ? une mauvaise connaissance des outils à votre disposition ? des conflits au sein de votre entreprise ? de mauvaises conditions de travail ?...

Une fois identifiée, vous pouvez essayer d’agir dessus en communiquant avec vos collègues ou vos proches, voire même avec la personne concernée, vous pouvez proposer des solutions, mais ne restez pas seul avec votre souffrance.

Si vous ressentez déjà ce stress, essayez de ne pas vous laisser déborder par vos émotions face à cette situation. Vous pouvez effectuer des exercices de relaxation en inspirant lentement par le nez et souffler lentement par la bouche. Accomplissez vos tâches avec rigueur mais sans précipitation inutile, essayez de vous concentrer au maximum, quitte à déléguer certaines tâches si cela est possible. Si votre environnement de travail ne vous aide pas (bavardages, ordres contradictoires…), n’hésitez pas à en parler avec calme avec vos collègues ou supérieurs. Ne lésinez pas avec la pensée positive : remplacez votre stress par une pensée positive, cela permettra sur le moment à faire diminuer votre niveau de stress.

Une fois l'événement passé, prenez du recul sur tout le stress que vous avez vécu et prenez en conscience.

Si les symptômes persistent, vous pouvez consultez un professionnel (médecin généraliste, médecin du travail, psychopraticien, psychologue…).

Je suis disponible pour vous accompagner dans cet événement. Nous pouvons évaluer le niveau de votre épuisement professionnel et travailler ensemble pour dépasser ce stade.

7 vues0 commentaire