Le somnambulisme

En Psychanalyse, nous définissons le somnambulisme comme un rêve qui s’effectue dans un état d’automatisme. Ce comportement comprend le même mécanisme que celui du rêve. L’individu somnambule obéit à son inconscient qui lui fait accomplir certains actes qu’il ne ferait pas forcément en état de veille.


Les yeux sont généralement ouverts, le regard fixe, et l’individu arrive à éviter les obstacles. Une fois son action achevée, il retourne se coucher. Les incidents sont rares et le rêveur ne se souvient pas de ce qu’il s’est passé durant la nuit. Il faut simplement éviter de réveiller un somnambule.


La cause précise du somnambulisme est généralement inconnue, cependant une origine héréditaire peut y être associée.


Certains facteurs peuvent entraîner un état de somnambulisme : le manque de sommeil, le stress et l'anxiété, la consommation importante d'alcool et de drogues, la prise de certains médicaments (notamment les sédatifs).


Les pathologies liées au sommeil peuvent aussi entraîner du somnambulisme : l'apnée du sommeil ou le syndrome des jambes sans repos.


Si les épisodes de somnambulisme sont fréquents et que le somnambule réalise des activités, dans un état d'inconscience qui peuvent être dangereuses pour lui-même et pour autrui, la consultation d’un médecin est recommandée. Il orientera généralement l’individu vers un spécialiste du sommeil qui tentera de trouver la cause originaire au somnambulisme pour agir sur la source et limiter les épisodes d'éveil inconscient.

1 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout