Passion ou amour ?

La passion se reconnait à la présence de 5 éléments :

  1. L’individu, objet de votre passion, envahit vos pensées de manière incontrôlable. Vous en rêvez jour et nuit et ne pensez qu’à la retrouver.

  2. L’objet de votre passion est sans défaut ; vous avez enfin trouvé l’âme sœur tant recherchée depuis si longtemps.

  3. Vous vivez dans l’espoir que cette attirance soit réciproque et paniquez à la seule pensée de perdre cette personne.

  4. Vos émotions sont de véritables montagnes russes : tout gage d’amour de la personne désirée vous transporte, mais toute hésitation de sa part vous angoisse.

  5. Pour rien au monde vous ne feriez quelque chose qui pourrait lui déplaire et la faire fuir.

La passion correspond à une véritable perte de contrôle rationnel sur nos sensations et émotions.

La passion est une émotion, l’amour est un sentiment. L’émotion est de l’énergie en mouvement, une agitation passagère qui peut se manifester sous forme de peur, de surprise, de joie, de peine, de colère… Le côté physique de l’émotion est l’excitation, le désir.

L’amoureux, comme le passionné, éprouve aussi du désir et de l’excitation devant la personne aimée, mais cette excitation est sous le contrôle de sa raison : il ne se laisse pas envahir par la sensation.

L’amour est un sentiment basé sur l’amour de soi et la connaissance réelle de l’autre : l’amoureux sait que l’âme sœur n’existe pas, qu’aucune union n’est parfaite tout simplement parce que lui-même n’est pas parfait.

Le sentiment amoureux est un état affectif complexe, mais durable parce que basé sur la réalité et non sur le fantasme qui lui est plutôt volatile. L’amoureux est aussi un être émotif, sensible, pouvant être ému. Mais, à la différence du passionné, il ne se laisse pas entrainer par ses émotions, qu’elles soient agréables ou non et il ne laisse pas ses émotions déborder sur l’autre personne.

L’amour véritable

L’amour est un sentiment beaucoup plus doux et basé lui aussi sur l’attirance physique puisque la première chose que l’on voit d’une personne est son corps. Mais l’amour englobe la tendresse qui se développe au fur et à mesure de la rencontre et la découverte de la personne aimée. Alors que la passion crée la dépendance, l’amour crée l’attachement. L’amour, c’est ce qui reste une fois passée l’intensité de l’attirance physique initiale. Cette attirance n’apparait parfois que plus tard chez les couples heureux à long terme, une fois que l’on connait mieux la personne aimée.

Il est illusoire de croire que la passion puisse toujours durer. Comme pour les drogues dures, avec le temps se produit un phénomène de saturation qui fait que notre cerveau ne réagit plus devant la source de la passion. Dallaire appelle cela « la douloureuse morale du plaisir », c’est-à-dire que même les plaisirs physiques les plus intenses deviennent fades avec la répétition et le temps.

Du point de vue psychologique, pour que l’amour véritable puisse exister, il faut de l’admiration et un ou des projets communs.

L’amoureux ne peut aimer que s’il admire la personne qui l’attire. L’admiration est un sentiment de joie et d’épanouissement devant ce que l’on juge beau et grand. L’admiration invite au respect. Elle implique aussi la connaissance, la confiance, l’honnêteté, la loyauté, la sincérité, la fidélité et la fiabilité. Cette admiration repose sur la réalité de la personne aimée et non sur l’image idéalisée de cette personne.

Deux personnes qui s’aiment partagent les mêmes projets, d’où la nécessité de confronter ses projets personnels à ceux de l’autre. Deux personnes qui s’aiment se regardent, mais regardent aussi dans la même direction. S’aimer, c’est planifier ensemble des projets communs.

2 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout