Les partenaires à éviter

Nous avons évoqué précédemment certaines raisons où il vaudrait mieux se séparer plutôt que de rester malheureux… A présent, nous allons parler des partenaires qu’il vaut mieux éviter ou, s’il est déjà trop tard, fuir au plus tôt !

Vous allez découvrir ici plusieurs indices qui, malgré toute votre bonne volonté, vos efforts et votre amour, votre partenaire ne changera jamais et que vous devriez quitter par respect pour vous-même, et pour le responsabiliser.

Le divorce, la séparation, constitue souvent le début d’une « désintégration positive » s’il permet aux deux partenaires de se remettre en question, avec ou sans l’aide d’un thérapeute.

 

1. Vous avez l’impression que vous êtes le seul à vous impliquer dans le couple ou dans la famille.

Vous avez l’impression d’être davantage son parent que son partenaire.

Vous en faites plus pour aider votre partenaire que lui-même n’en fait pour lui.


2. Rien de ce que votre partenaire entreprend ne fonctionne parce qu’il a développé une attitude négative devant la vie.

Il démissionne avant même d’avoir essayé.


3. Les coupables, ce sont les autres : le gouvernement, le système, les patrons, la situation économique, ses parents, vous. Tous sont responsables de sa condition, jamais lui. Il n’accepte pas la responsabilité de sa situation.


4. L’alcool, le jeu, la drogue, la cyberdépendance sont des moyens pour lui de fuir ses responsabilités, de fuir la réalité.

Il est incapable d’admettre que l’une de ces habitudes est devenue une dépendance et il ne se rend pas compte de leurs effets destructeurs sur sa vie et sur votre relation, malgré toutes les fois où vous avez tenté de lui en parler.

Vous vous êtes souvent disputés à cause de ses addictions.


5. Il a développé un caractère autoritaire et n’accepte aucune contestation de votre part, de la part de ses enfants ou de qui que ce soit. Partout où il passe, il crée des confrontations avec son entourage.


6. Sa vie est parsemée d’échecs à tout point de vue : professionnel (il n’a jamais su garder un emploi), familial (il est en guerre avec sa propre famille), social (il n’a aucun ami avec qui partager des loisirs), parental (sa relation avec ses enfants est inexistante), personnelle (il n’a aucun projet) et amoureuse (il n’a rien réglé avec son ex-conjoint).


7. Il vous dit qu’il a essayé de changer mais qu’il n’y peut rien. Là aussi, croyez-le !


8. Il essaie de gagner du temps et vous dit qu’il est capable de régler ses problèmes tout seul, qu’il n’a besoin ni de thérapie, ni de personne. Il vous a promis à plusieurs reprises de changer, mais ses changements ne durent que le temps de ses promesses, que le temps de vous adoucir.


9. Il vous avoue qu’il est très bien comme il est qu’il ne veut absolument pas changer son style de vie. Il vous renvoie plutôt la balle en vous disant que c’est vous qui devriez changer et vous adapter. Il vous suggère même d’aller consulter parce que c’est vous « le problème » et que toute façon vous n’êtes jamais satisfait.


10. Vous avez de plus en plus l’impression que « ça ne peut pas être pire ailleurs ! » et vous vous surprenez de plus en plus à penser à la séparation, à un ancien amoureux, à prendre un amant pour aller vérifier votre valeur. Vous êtes de plus en plus sensible aux marques d’attention de vos collègues et voisins.

5 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout