top of page

Le harcèlement amoureux

Le harcèlement amoureux est un comportement pathologique qui se nomme « érotomanie ». L’érotomanie, aussi appelée « syndrome de Clérambault », est une maladie psychiatrique dans laquelle un individu a la conviction délirante d’être aimé. Elle se développe en trois stades :


-          L’espoir : il/elle m’aime.

-          Le dépit : il/elle me rejette.

-          La rancune : il/elle ne peut pas me faire ça.


Très rapidement, l’érotomanie peut engendrer des comportements violents et paranoïaques contre la personne « aimée ».


Est-ce que je ne serais pas un peu comme ça ? Afin de le savoir, il suffit souvent simplement de poser la question à l’autre ! « Trouves-tu que je suis parfois un peu envahissant(e), trop prévenant(e) ? » par exemple ! Si on vous répond oui, il est nécessaire de prendre un peu de recul et de distance, autant pour l’autre que pour vous.


Ok, mais c’est comme ça que je séduis moi !

Ce qui distingue le/la séducteur/trice et le ou la harceleur/euse, ce sont justement les notions d’espace et de temps. Quand nous séduisons, nous respectons une certaine distance avec l’autre. Nous nous approchons, puis nous reculons. On laisse l’espace pour venir vers nous ou s’éloigner. Harceler, c’est envahir l’espace de l’autre en l’étouffant. Séduire consiste aussi à respecter un bon timing : se montrer parfois patient et parfois empressé. Harceler, c’est être toujours dans l’impatience et vouloir que tout aille à notre rythme. Sans tenir compte des besoins de l’autre.


Alors on reste du côté de la séduction, on ne s’emballe pas, on reste à l’écoute et surtout on communique !


N’oublions pas que le harcèlement est puni par la loi (amendes, peines de prisons, ordonnances d’éloignement, restriction de communication etc…). Il est donc important, d’un côté comme de l’autre, de trouver de l’aider si vous êtes victime ou auteur de harcèlement amoureux.

9 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comentários


bottom of page