top of page

Moins j’en fais, mieux je me porte !

Plus on avance dans le temps dans notre relation, et moins nous consacrons d’efforts pour avoir une relation de qualité. Et pourtant, c’est fou tous les efforts que nous allons faire dans notre vie professionnelle afin d’évoluer, de gagner plus d’argent etc. ! Ce qui fait qu’une fois rentré à la maison, nous n’avons plus l’énergie nécessaire pour notre vie sentimentale et érotique ! Est-ce que cela vaut vraiment le coût ???


Ici, on va parler d’effet entonnoir !


En fait, au début d’une relation, les partenaires vont consacrer beaucoup d’énergie dans la séduction et dans l’investissement de leur relation. Des sorties originales vont être organisées, des soirées cocooning… Mais très vite, le couple va s’apercevoir que certaines activités sont plus compliquées à organiser que d’autres (sortie au parc d’attraction vs soirée pizza à la maison par exemple). En restant chez soi finalement, on ne prend pas le risque d’être déçu. Petit à petit, les partenaires vont alors sélectionner les activités qui leur conviennent le mieux et selon cette loi du moindre effort… Le couple préfèrera les sorties les plus faciles à réaliser. On observe alors cet effet entonnoir où l’on débute avec un large éventail d’activités à pratiquer à deux, pour finir à un goulot étroit de très peu d’activités, qui seront en plus répétitives, mais qui fonctionnent bien et ne coutent pas cher (en temps, argent et énergie).


C’est la même chose dans la sphère intime ! Au début, le couple va faire l’amour dans tous les endroits possibles et imaginables, jusqu’à se rendre compte que c’est quand même carrément plus simple et facile de le faire dans un lit ! Il en est de même pour les positions… Les partenaires vont tout essayer, jusqu’à n’en garder que deux ou trois qui leur garantissent un orgasme à chaque fois. Il est évident qu’il soit logique d’abandonner des pratiques peu satisfaisantes ou compliquées mais le problème, c’est qu’en faisant cela, on finit par limiter sa vie érotique.


Quand on suit cette loi, les mauvaises excuses fusent également ! Dans un couple tout frais, il y a toujours une solution pour arriver à faire l’amour, il n’y aucune excuse qui ne soit un véritable obstacle. Puis quand le couple commence à durer dans le temps, il y a plus d’efforts fourni à ne pas faire l’amour qu’à le faire.


Il est alors important d’être honnête avec soi-même : si vous n’avez pas envie de faire l’amour, c’est généralement, simplement parce que vous n’en avez juste pas envie ! Il est évident qu’il ne faut se forcer à rien du tout, mais il peut être intéressant de se poser cette question : Comment avoir envie d’avoir envie ?


Illustration


Vous n’avez plus envie de faire du jardinage. Qu’allez-vous faire ?


Certainement trouver des excuses : « il fait trop froid ». Mais une fois ces excuses chassées, vous vous rendrez déjà compte qu’en fait, vous n’avez juste pas envie de jardiner !

Vous allez alors laisser le jardin partir en friche, et le résultat sera une cata ! Mais plus vous allez le laisser à l’abandon, plus les efforts à produire pour le remettre en état seront grands !


Prenez le temps de vous demander si c’est ce que vous voulez. Si l’idée d’un jardin à l’abandon ne vous convient pas, prenez une décision.


Soit, vous acceptez que quelqu’un d’autre s’occupe du jardin, mais cela aura forcément un coût (dans votre sexualité : la jalousie). Soit, vous prenez vous-même en main votre jardin et vous commencez par l’étape la plus agréable possible (dans votre sexualité : s’acheter de beaux sous vêtement par exemple).


Fixez-vous ensuite des objectifs faciles à atteindre (dans votre sexualité par exemple : prendre un bain ensemble, massage, baisers langoureux…). Progressez, étape par étape.

Il sera totalement contre-productif de planifier toute une journée pour le grand jardinage ! Vous serez découragé et vous reporterez continuellement votre mise en action !


Les douze lois du bonheur amoureux et sexuel, Pascal de Sutter et Julie du Chemin

11 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page