La phobie de parler

La peur de parler en public est la logophobie. Elle concerne aussi la peur de dire certains mots mais aussi de les lire ou de les écrire.

On parle de trac communément, mais cette peur est bien plus dévastatrice qu’on ne le pense. Le sujet qui a cette phobie a peur que ses mots ne le trahissent et le dévoilent tel qu’il est réellement. L’individu qui souffre de logophobie ressent un sentiment d’infériorité, de honte et de culpabilité, dont l’origine provient certainement de l’enfance.

Cette peur peut entrainer un repli sur soi où l’individu sera en lutte contre lui-même avec ses mots intérieurs.

Souvent, les mots craints sont d’un caractère grossier, voire en lien avec la sexualité.

Dans cette phobie, il n’y a donc pas d’objet extérieur qui est craint, mais cette peur est au fond de l’individu. Il est alors conseillé un travail sur soi en thérapie afin d’approfondir l’origine de cette peur. Il sera également intéressant de travailler sur les aspects de la sexualité qui semblerait être une composante importante de la logophobie.