La phobie des maladies 

La peur des maladies est la nosophobie.

L’individu sait qu’il est en bonne santé mais a peur de tomber malade. Il craint les bactéries, germes, et donc le contact avec autrui. Il évite les lieux tels que la piscine, les toilettes publiques, les transports en commun, les hôpitaux etc...

Le nosophobe craint toute maladie pouvant entrainer la mort et peut donc également souffrir de thanatophobie (peur de la mort).

L’individu va à tout prix se protéger de la maladie et va donc mettre en place des mesures d’hygiène immense et prendre des traitements préventifs.

C’est une phobie à ne pas confondre avec l’hypocondrie qui se manifeste lorsque l’individu présente des symptômes et imagine alors le pire. Ici, l’individu n’est pas malade, il le sait mais est obsédé par son besoin de rester en bonne santé.

Cette phobie pourrait provenir d’un trouble dans la relation que l’individu à avec son propre corps et avec les autres. Elle concerne aussi des personnes qui ont vécu un traumatisme durant l’enfant ou ayant perdu un proche à la suite d’une maladie. On la retrouve également chez les étudiants en médecine (elle est d’ailleurs appelée « maladie de l’étudiant en médecine ») car ils sont dans un milieu propice à la contamination.