La phobie de déféquer

La peur de déféquer et des matières fécales est l’apopathophobie. Elle représente la peur de la diarrhée, mais aussi à tout ce qui touche les selles (leur forme, leur couleur etc…).

L’individu a donc du mal à satisfaire ses besoins notamment si d’autres personnes l’ont vu se diriger vers les toilettes. Il pense au fond de lui que les autres vont le trouver répugnant.

Cette phobie peut aller jusqu’à provoquer des dysfonctionnements au niveau de l’appareil digestif (constipation, diarrhées) du fait de trop se retenir. L’individu peut également se forcer à déféquer avant de sortir de chez lui, par la prise de laxatif, et cette habitude peut entrainer une irritation du colon qui peut devenir dangereuse à long terme.

L’origine de cette phobie peut provenir d’une obligation à la propreté survenue trop tôt durant la petite enfance. Des liens avec la défécation, la punition et le stress peuvent vite venir raviver de vieilles blessures. L’individu a peut-être connu également des situations d’humiliations car il avait fait sur lui à la maison ou en classe.

Pour cette phobie, la thérapie est recommandée afin de faire les liens avec les peurs de l’enfance, les traumatismes pour dénouer ce qui a pu occasionner cette phobie.

La peur des excréments peut se nommer également scatophobie ou coprophobie.

La peur de douleurs au moment de déféquer est la défécalesiphobie.

 

 

La colopathie est la faculté d’un individu à influer sur son transit en fonction de son état émotionnel ou moral.