La phobie du célibat

La peur du célibat est l'anuptaphobie. Cette phobie est liée à la peur de la solitude et de l’abandon, voire même la peur de mourir seul.

Lorsque l’individu est célibataire, il voudra trouver un partenaire le plus rapidement possible. Plus sa peur d’être célibataire sera grande, plus ses critères de sélections diminueront par rapport à ce qu’il veut réellement : le plus important est d’être en couple, la qualité ne compte que peu.

En couple, l’individu ressent une anxiété liée à une possible séparation. Il mettra alors en place tout ce qu’il faut pour maintenir ou créer une relation intime. Vous connaissez certainement l’expression : « Mieux vaut être seul que mal accompagné » ? Pour lui, c’est l’inverse, il vaut mieux être mal accompagné que seul !

Mais d’où provient cette phobie ? Elle a plusieurs origines.

Elle peut provenir des pressions sociales, biologiques et psychologiques. Tout être humain souhaite établir des connexions avec autrui, et c’est totalement naturel. Mais pour une personne seule, cette pression peut s’amplifier et fonder sa peur d’être célibataire à jamais. Il faut noter que la société ne nous aide pas non plus… Il est mal vu d’être célibataire ! Si l’anuptophobe est entouré de personne en couple, il peut ressentir d’autant plus cette pression.

L’anuptaphobie peut également provenir du système d’attachement de l’individu. Je vous en ai longuement parlé dans le dossier sur l'attachement, le système d’attachement se construit tout au long de notre vie et par le biais des expériences que nous vivons. L’anuptophobe peut développer, une fois adulte, un besoin d’attachement excessif vis-à-vis des autres suite aux expériences qu’il aura vécu durant son enfance, adolescence et sa vie de jeune adulte. S’il a vécu une séparation traumatisante par exemple, ou le divorce de ses parents, il peut développer une crainte de se retrouver seul.

L’anuptophobe manque généralement de confiance en lui. Il se sent en inadéquation par rapport à la société, en manque permanent de contact. Dès qu’un contact se fait, il va analyser pendant des heures cette rencontre. Lorsqu’il est en couple, il va planifier les étapes de ce qu’il qualifie de parfaite sa vie de couple idéale. 

Si vous êtes anuptophobe, la thérapie pourra vous accompagner dans la déconstruction de votre peur irrationnelle du célibat. Elle vous aidera à vous détacher du fait d’avoir un besoin permanent d’autrui pour vous sentir en sécurité et vous accompagnera vers plus d’autonomie.